Christopher Lasch, La révolte des élites et la trahison de la démocratie



Christopher Lasch, La révolte des élites et la trahison de la démocratie
'Il fut un temps où ce qui était supposé menacer l'ordre social et les traditions civilisatrices de la culture occidentale, c'était la Révolte des masses. De nos jours, cependant, il semble bien que la principale menace provienne non des masses, mais de ceux qui sont au sommet de la hiérarchie.' Christopher Lasch montre ici comment des élites hédonistes assoient leur pouvoir sur un culte de la marge et sur un fantasme de l'émancipation permanente. Alors qu'elles sont responsables des normes imposées à la société, leurs comportements consistent à feindre d'être hors norme. Cette dialectique mensongère de la nonne et de la marge, remarquablement démontée clans ces pages, est celle de notre temps. Voici un livre qui devrait faire réfléchir tous ceux qui s'inquiètent de l'évolution d'un espace public et médiatique où les élites émancipées se mettent le plus souvent du côté de la transgression en imaginant un ordre moral, un éternel retour de la censure qui ne sont que la contrepartie de leurs transgressions imaginaires. Le testament d'un grand intellectuel anticonformiste, politiquement très incorrect, inclassable et dérangeant.
Né en 1932 et décédé en 1994, historien de formation, Christopher Lasch est l'auteur de nombreux ouvrages, parmi lesquels La Culture du narcissisme (Climats, 2000; Champs-Flammarion, 2006), Le Seul et Vrai Paradis (Climats, 2002 ; Champs-Flammarion, 2006), et Le Moi assiégé (Climats, 2008).

UpLoaded.net
TurboBit.net